Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique et culturel de henricles

Le blog politique et culturel de henricles

C'est le blog de quelqu'un qui n'appartient à aucun parti politique mais qui pense que le simple citoyen peut s'emparer des questions politiques économiques et de société pour proposer ses réflexions etdonner son avis C'est également un blog littéraire et culturel où je place divers récits et oeuvres qui me concernent et ont un intérêt. notamment des récits de voyage et des tableaux d'amies peintres

Lueur d'espoir en Europe


     Il y a, c’est sûr, cette attitude détestable du président français, suivi par la chancelière, qui humilie tous les jours un peu plus les partenaires en difficulté, les Italiens après les Grecs. Les uns et les autres commencent d’ailleurs  à faire savoir leur lassitude de l’arrogance de notre président.

    Mais de la crise grave que subit l’Europe, peut, doit sortir un bien et ceci n’est plus de l’ordre du rêve impossible.

   La première chose est la probabilité que François Hollande succède au président actuel. Le président Sarkozy est en fin de course ! Et on ne voit heureusement pas pour lui de deuxième chance. Or, la plupart des dirigeants du P.S. sont depuis longtemps des Européens convaincus et en faveur d’une meilleure intégration politique ! Il n’y a pas de doute, un F. Hollande élu président serait ouvert au nécessaire  processus vers une un gouvernement européen. Et c’est un homme assez intelligent pour comprendre que là est notre seule voie de salut

    Mais l’autre lueur d’espoir nous vient d’Allemagne ! Il y a déjà, au gouvernement même de l’Allemagne, au moins une ministre qui affirme avec fermeté et courage ses convictions fédérales : Madame Ursula Von der Leyden, ministre du travail et des affaires sociales est favorable aux États-Unis d’Europe.

Et le ministre des finances monsieur Wolfgang Schaüble, vient de faire au journal « Le Monde » des déclarations qui laissent penser que lui aussi souhaite vivement une telle marche vers plus d’intégration. Voici un extrait de ses propos

« La CDU va réclamer plus d'Europe. On a souvent dit que j'étais le dernier européen dans la CDU ; c'est totalement faux. Regardez les questions sur lesquelles se penche le parti aujourd'hui, par exemple l'élection du président de la Commission au suffrage universel. Ce serait une vraie révolution. On aurait ainsi un gouvernement européen. Je ne pense pas que cela se fera vite, mais la discussion est lancée. Si nous élisons un président de la Commission au cours d'une campagne électorale, l'Europe ne sera plus, après cela, la même Europe ! »

C’est très intéressant. Ce monsieur a un des postes les plus importants dans le gouvernement de madame Merkel. Il ne peut évidemment critiquer sa chancelière et se doit d’endosser ses positions et attitudes actuelles. Mais on devine après avoir lu les phrases ci-dessus que s’il était aux commandes, sa politique serait bien plus favorable à l’unification budgétaire et fiscale de la zone Euro comme le réclamait Trichet à la fin de son mandat.

    Si on ajoute à cela que dans le grand parti d’opposition le SPD et chez les Verts allemands les fédéralistes européens sont nombreux, on peut se dire que rien n’est perdu. Ce que les héritiers des démocrates- chrétiens en France (Bayrou et les siens), beaucoup de socialistes, de nombreux écolos d’EELV et une femme aussi importante que Ségolène Royal ont compris, ils le feront peut-être admettre un jour à la grande majorité et nos pays auront alors quelques chances de garder une certaine maîtrise de leur destin et consolider, améliorer leur modèle de protection sociale qui est, de loin, le meilleur du monde

Mais une Europe intégrée devra être une Europe démocratique dirigée par des gens élus et non par une bureaucratie d’Eurocrates.

 

Henricles 12 novembre 2011

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marie-Françoise Schmid 17/11/2011 21:18


J'avais également lu l'article du Monde, mais comment élire un président de l'UE au suffrage universel? Cela ne pourrait se faire qu'avec un suffrage intermédiaire (comme on procédait autrefois en
France pour le président de la république).
Je suis moins sévère que vous au sujet d'Angela Merkel. Elle ne décide rien seule,elle, et doit toujours en référer au parlement fédéral.
Les réticences de l'Allemagne, qui a reconstruit son pays, et réunifié sa nation à force de travail et de privations se comprend fort bien au regard de la mentalité méditerranéenne...