Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique et culturel de henricles

Le blog politique et culturel de henricles

C'est le blog de quelqu'un qui n'appartient à aucun parti politique mais qui pense que le simple citoyen peut s'emparer des questions politiques économiques et de société pour proposer ses réflexions etdonner son avis C'est également un blog littéraire et culturel où je place divers récits et oeuvres qui me concernent et ont un intérêt. notamment des récits de voyage et des tableaux d'amies peintres

L'Iran, la bombe et le film "A propos dElly" de Farhadi



L’Iran, la bombe et le film « A Propos d’Elly »

de  l’Iranien Asghar Farhadi

Ce film du metteur en scène a reçu un ours d’argent au festival de Berlin.   Allez le voir. Vous passerez  1 h ¾  en Iran avec un groupe  de jeunes femmes et hommes Iraniens de la classe moyenne intellectuelle dont le week-end, au bord de la mer, est gâché par une catastrophe. Chacun va alors révéler des traits de sa personnalité et nous spectateurs européens découvrons un mode de  dialogue et d’échange entre les protagonistes du drame qui nous surprend.

Nous avons l’impression, à mesure que le film avance  que ces Iraniens, une bande de copains pourtant, semblent se complaire à compliquer la situation tragique où ils se trouvent collectivement plongés par  une série de mensonges qui s’ajoutent les uns aux autres. Comme si des contraintes sociales liées aux traditions les empêchaient de dire les choses comme elles sont et les obligeaient à biaiser avec la vérité.  La jeune femme, jouée par l’actrice exilée, Golshifteh Farahani {sur la photo}, qui a organisé ce week-end à sa façon, a dissimulé aussi bien à son mari qu’à ses amis, des choses importantes sur l’amie qu’elle a invitée et qui disparaît. Mais on entend tel ou tel autre déformer volontairement les faits, « mentir », alors qu’il ne nous semble pas que le mensonge soit là,  nécessaire 

Alors l’Iran et la bombe ? Si vous allez voir ce film, vous comprendrez beaucoup mieux que les Iraniens ont un rapport à la vérité dans les discussions, les échanges, les négociations, très différent du nôtre. Ils nous déconcertent par l’utilisation permanente du « mensonge » mais pour eux, celui-ci est souvent le meilleur moyen de trouver les bonnes réponses pour se sortir de situations difficiles à cause des contraintes qu’une tradition pesante et toute puissante impose à  tout le monde. 

Voilà des années, des mois que les diplomates occidentaux et les membres de l’AIEA de Vienne discutent avec les Iraniens. Mais ces discussions n’aboutissent pas,  traînent parce que les Iraniens ont l’art de biaiser, de louvoyer, ruser à l’infini. Si bien que les négociateurs sont habilement menés sur des chemins de traverse ou mis face à des vérités déformées, biaisées et partielles de telle façon que le dialogue ne progresse pas. Et des délais initialement convenus d’un « commun accord » sont reportés par le négociateur iranien sous prétexte de demande d’éclaircissement ou de faits nouveaux !

Porter une condamnation sur ce comportement en fonction de notre morale à nous ne peut en aucun cas permettre à la négociation d’avancer. Dans le film, un des personnages s’y laisse prendre, à propos de l’attitude de sa femme et cela débouche inévitablement sur …son exaspération et sa violence de mari, de mâle !

Une phrase de l’actrice Golshifteh Farahani, extraite d’une interview récente dans le journal « Le Monde » nous éclaire  un peu: "En Iran, le mensonge est une question de survie. Pour sortir de l'école, pour être diplômé de l'université, il faut savoir très bien mentir. Il faut pouvoir dire sans sourciller qu'on veut la destruction des Etats-Unis." 
Le 27 octobre 2009
 








                                                                           Golshifteh Farahani

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

danielle slusznis 28/10/2009 07:39


Merci pour l'exposé sur ce film qui est certainement très interessant, mais que je ne pourrai sans doute pas voir. Tout ce qui peut amener à une meilleure compréhension de l'AUTRE, que ce soit
littérature, cinéma ou autre, servira un jour à la paix entre les peuples.Ne jugeons pas trop vite ce que nous ne comprenons pas, d'une part parce que nous sommes peu ou mal informés, d'autre part
parce que nos langages et nos valeurs , notre culture sont différents.Pour ma part, je lis beaucoup de romans écrits par des écrivains de divers horizons, par exemple de Moyen Orient ou d'Extreme
Orient, donc je connais un peu le problème. De mme j'adore le cinéma qui permet lui aussi d'avoir une vue plus large des choses qui se passent dans le Monde. As-tu vu Bowling for Columbine? Ce film
ne date pas d'hier mais il vaut le coup d'etre vu!En le regardant, on se rend compte que la mentalité des Américains , qui pourrait sembler assez proche de la notre, est pour moi en tout cas
totalement incompréhensible. Mais elle explique bien des choses!
Les Iraniens ont l'art de mentir et de biaiser? Art développé à l'extrème par la nécessité de leur situation? Certainement, mais ils sont loin d'etre les seuls! Regardons autour de nous, à
commencer par notre président qui ment comme il respire. par les hommes politiques de tout poil etc etc etc..... Nous vivons dans la civilisation du mensonge et du trompe-l'oeil; C'est GRAVISSIME
CA!