Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique et culturel de henricles

Le blog politique et culturel de henricles

C'est le blog de quelqu'un qui n'appartient à aucun parti politique mais qui pense que le simple citoyen peut s'emparer des questions politiques économiques et de société pour proposer ses réflexions etdonner son avis C'est également un blog littéraire et culturel où je place divers récits et oeuvres qui me concernent et ont un intérêt. notamment des récits de voyage et des tableaux d'amies peintres

Journal de Buenos Aires III

 

Journal intermittent

 

III. Buenos Aires- Copenhague. Brèves.

 



Copie de IMGP0573 

 

 

Tradition et mythe. Maison de Carlos Gardel. Quartier Abasto.

 

Chaque Argentin émet en moyenne, 3,5 tonnes de CO². Beaucoup plus que le Brésilien (1,8) plus que le Turc (3,0). Le Français, citoyen de pays riche émet 6,2 mais l’Allemand 9,8 et le Russe 9,9.

Plus de la moitié de la superficie cultivée est consacrée à l’élevage. Les Argentins sont les plus grands producteurs de soja OGM et utilisent massivement le pesticide « Round up » de Monsanto accusé de conséquences graves sur la santé. Les Argentins devenus 4° exportateur mondial de soja, répandent ce pesticide sur 106 millions d’hectares.

Les exportations agricoles sont la principale source de devises de ce pays et l’agro business une de ses branches les plus prospères.

Tout cela signifie tout simplement que le mode de développement économique de l’Argentine est à peu près l’inverse d’un développement compatible avec les exigences de l’écosystème.

Il y a longtemps déjà que les professeurs de géographie expliquaient à leurs élèves de second cycle que la production de calories d’origine animale utilise 7 fois plus de terres agricoles que la production de calories d’origine végétale et pour les protéines le rapport est de 1 à 9. (Personnellement mon premier souvenir de ce type remonte à mes cours en seconde dès 1969 !)

De plus, tous les diététiciens savent maintenant que la fréquente  consommation de viande (surtout de viande rouge) est nuisible à la santé.



Copie-de-IMGP0583.JPG 

Quartier très moderne. Puerto Madero.

Le pont de la Femme.

Cela dit, les Argentins ne font ainsi que répondre à la demande mondiale de consommation de viande qui augmente à mesure que croît le niveau de vie !

Et les Argentins s’adaptent à cette situation.

En dehors d’une minorité, il n’y a pas en Argentine de prise de conscience générale de ces phénomènes vu que l’agrobusiness est le principal exportateur du pays.

La consommation de viande de bœuf en grande quantité est une tradition ancrée dans l’histoire mythique de la nation argentine. (le Gaucho…).

         Aujourd’hui, beaucoup d’Argentins sont trop pauvres pour pouvoir manger les gros pavés de viande traditionnels !

         A Buenos Aires, on ne trouve que difficilement des produits de l’agriculture biologique.

On n’a pas rencontré non plus de marché de fruits et légumes où les

producteurs viennent vendre les produits frais de leur exploitation.

         Le tri des déchets est embryonnaire.

         Plus de la moitié de l’électricité est produite à partir de charbon, pétrole et gaz.

Le réseau de chemins de fer est aujourd’hui en déshérence et malheureusement sur les immenses distances de ce pays c’est la route qui assure les transports !

N’oublions pas cependant que les Argentins ne sont que 40 millions. Or, les 1300 millions de Chinois, 1100 millions d’Indiens, 300 millions d’Américains, 350 millions d’Européens, 200 millions de Brésiliens sont ceux qui pésent le plus pour les émissions de gaz à effet de serre.

 

Henricles. Le 18 décembre 2009

 

. 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article