Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique et culturel de henricles

Le blog politique et culturel de henricles

C'est le blog de quelqu'un qui n'appartient à aucun parti politique mais qui pense que le simple citoyen peut s'emparer des questions politiques économiques et de société pour proposer ses réflexions etdonner son avis C'est également un blog littéraire et culturel où je place divers récits et oeuvres qui me concernent et ont un intérêt. notamment des récits de voyage et des tableaux d'amies peintres

Débarrassons-nous de quelques idées reçues

 5 €. Format tout petit

80 pages. 1 h de lecture maximum

Auteur : Martin Olivera. Ethnologue

Éditions rue d’Ulm / Presses de l’école normale supérieure. 2011

Roms en (bidon)villes

Non ! Vous croyez savoir ! Non, en fait, vous ne savez pas, enfin la plupart d’entre vous !

Les Roms sont citoyens de l’Union européenne, ça beaucoup d’entre vous  le savent !

Ce ne sont pas des nomades ni des gens du voyage. Ils se déplacent chez nous parce qu’ils sont chassés de partout. Ils ont un enracinement local en Roumanie et la plupart rêvent de retourner vivre chez eux s’ils y ont des conditions de vie humaines, ce qui n’est pas le cas actuellement

Ce ne sont pas des gens qui refusent le travail : la Loi ne les autorise malheureusement pas à un emploi normal. Le livre vous l’explique bien. Si des femmes « font la manche » c’est parce qu’elles n’ont pas d’autre solution dans l’état actuel de la législation, toutes citoyennes de l’Union européenne qu’elles soient !

Ce ne sont pas des marginaux, mais des gens qui entrent eux-mêmes, le plus souvent, dans des processus d’insertion sociale. Ils ne refusent pas la scolarisation des enfants bien au contraire.

Roms et Tziganes, ne forment pas une population homogène. Gitans, Manouches, Roms, Roms hongrois, Roms musulmans et turcophones de Bulgarie. En fait la population tzigane « se définit par appartenance à un réseau élargi de parents et la référence à un territoire d’origine. En cela ils ressemblent beaucoup à ce qu’étaient jadis les communautés paysannes européennes ».

Vous devez lire ce petit livre parce que vous comprendrez alors que les « Roms » ont été stigmatisés par un pouvoir politique qui a cherché à désigner des boucs émissaires. Et vous découvrirez que si les pouvoirs publics le voulaient, les Roms, peu nombreux, délibérément marginalisés, réussiraient la plupart à s’insérer sans poser ces problèmes qu’on prétend propres à cette population.

L’auteur est un chercheur qui a passé beaucoup de temps à étudier un groupe de Roms en Roumanie et connaît bien la condition des Roms en France.

Rassurez-vous : les données chiffrées qu’il annonce, ne permettent pas de craindre la moindre « invasion massive » de Roms si, enfin, après mai 2012, les nouveaux pouvoirs se décidaient ( ?) à traiter ces familles avec une humanité qui fait défaut depuis des années.

Ne dites pas à Henricles  que vous n’avez pas le temps : 1 heure ! Vous pouvez le commander sur Internet si vous craignez d’avoir à le chercher en librairie.

Ne dites pas non plus que les Roms, « c’est un sujet tellement secondaire qu’il est inutile d’y perdre du temps » et que vous préférez lire ou travailler autre chose ! Derrière  la question des Roms c’est toute l’attitude de la société française vis-à-vis des étrangers pauvres et de nos stéréotypes. Toute notre attitude, la vôtre comme la mienne.

Henricles 6 février 2012

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article