Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique et culturel de henricles

Le blog politique et culturel de henricles

C'est le blog de quelqu'un qui n'appartient à aucun parti politique mais qui pense que le simple citoyen peut s'emparer des questions politiques économiques et de société pour proposer ses réflexions etdonner son avis C'est également un blog littéraire et culturel où je place divers récits et oeuvres qui me concernent et ont un intérêt. notamment des récits de voyage et des tableaux d'amies peintres

Brésil : république laïque, peuple religieux

 

Aucun doute, apparemment, la Constitution de 1988, a mis en place un Etat dans lequel les libertés de croyance et de culte sont garanties et où la séparation de l'Etat et des institutions religieuses est expressément définie.

Aucun doute ? Prenez n’importe quel billet de la monnaie brésilienne, de 5, 10 ou 50 reais de cet État laïque : vous y lirez «  Que Deus seja louvado » ! « Loué soit Dieu ! » 

 Dieu serait-il laïque ?

Lisez le règlement interne de la chambre des députés, article 79 : « la Bible sacrée devra rester, pendant toute la durée de la session sur la table, à la disposition de qui en veut faire usage »

La Bible, ouvrage  laïque s’il en est !

Bizarre ne trouvez-vous pas ?

En 1930, le président Getúlio Vargas a décrété que Notre Dame de la Conception Aparecida était officiellement la patronne du Brésil ! Le pèlerinage à la basilique de l’Aparecida (État de São Paulo) est un pèlerinage marial parmi les plus importants du monde ! D’ailleurs après Saint Pierre de Rome, cette basilique est, dit-on, le temple catholique le plus grand du monde et peut recevoir 45 000 fidèles !

Par la loi nº 6.802 du 30 juin 1980, le 12 octobre a été officiellement déclaré jour férié dédié à Notre Dame Aparecida et dans cette loi la République du Brésil la reconnaît officiellement comme patronne du Brésil. C’était au temps de la dictature des généraux. Commanditaires de brutalités, cruautés, tortures diverses et raffinées, mais, pour plaire au bon peuple des croyants, dévots de Notre Dame, n’est-ce pas, messieurs les hauts gradés ?

         Vous ignorez qui est cette « Aparecida » ! Non, ce n’est pas une Apparition qui viendrait concurrencer nos Lourdes et Fatima de la vieille Europe sous prétexte de je ne sais quelle volonté mariale de Tiers-mondisme à la Che Guevara. Ouf ! Merci Sainte Vierge ! C’est une statue ramenée dans leurs filets, jetés en octobre 1717 dans le fleuve Paraíba (État de São Paulo), par des pêcheurs qui voulaient honorer par de bonnes agapes le représentant de la couronne royale qui était leur hôte. Leur pêche fut vaine jusqu’à ce qu’ils jettent deux dernières fois leurs filets et y trouvent cette statue sans tête, puis ensuite la tête ! Et c’était une mignonne petite statue de la Vierge Marie ! Aussitôt après, leur pêche est devenue pêche miraculeuse ! Ce fut le premier miracle de cette  « bonne mère » ! Parce que depuis 1717, les miracles de l’Aparecida ont été innombrables !  Et là, la petite statue brésilienne,  de terre cuite, concurrence sérieusement notre Sainte Vierge Marie aux images fugitives, quasi virtuelles, de Lourdes et Fatima !

La république du Brésil a été établie en 1889 par des hommes qui étaient sous l’influence prépondérante de la bourgeoisie républicaine française de cette  III° République, laïque et positiviste. Mais leur laïcité a bientôt dû céder le pas devant la religiosité profonde de leur peuple. En 1872, 99,7% des Brésiliens se déclaraient catholiques et ils étaient encore 92% en 1970 !

L’adhésion au catholicisme est en chute importante, mais demeure largement majoritaire : en 2010 ce sont encore 65 % des Brésiliens qui se disent catholiques. Et cette baisse du catholicisme, n’est pas signe de  diminution de la religiosité puisque pendant ce temps les Brésiliens qui se déclarent membres de l’une ou l’autre des églises « évangéliques » passent de 6,6% en 1980 à 15,4 % en 2000 et 22,2% soit plus de 42 millions en 2010 !

Le Brésil est réellement peuple religieux.  Oui, puisque à ceux-là, il faut ajouter les 2% de spiritistes, 2,7% « d’autres religions », 0,3 % d’adhérents à l’Umbanda ou au Candomblé !

Ne se déclaraient athées, agnostiques, ou « sans religion », que 8%  au recensement de 2010 !

Peut-on se fier à ces statistiques ? Il faut prendre en compte plusieurs phénomènes. Les religions dites afro-brésiliennes, comme le Candomblé et l’Umbanda, ont été longtemps non seulement interdites, persécutées, leurs pratiquants poursuivis, mais de plus, d’origine africaine, elles étaient marquées au sceau de l’infamie, de l’esclavage. Et encore aujourd’hui, nombreux sont les Brésiliens qui publiquement, manifestent leur désintérêt, voire leur dédain, vis-à-vis de ces religions alors que secrètement, ils vont de temps en temps dans un terreiro de Candomblé ou un temple de l’Umbanda ! Mais ils se déclareront « catholiques » ! C’est plus simple et permet de ne pas se faire remarquer ! Tout cela pour dire que les Brésiliens plus ou moins croyants ou pratiquants de l’Umbanda ou du Candomblé, sont beaucoup plus nombreux que ces statistiques officielles le laissent voir. Sans doute également que dans ce pays si religieux, beaucoup qui se déclarent catholiques, sont peut-être des « sans religion ». Se dire athée ou agnostique dans ce pays est certainement plus difficile qu’en Europe !

La concurrence entre les religions est forte ici. Particulièrement entre les évangéliques et les catholiques. Et certains évangéliques sont même agressifs, contre le catholicisme et contre l’Umbanda ou le Candomblé. On ne compte plus les plaintes d’Umbandistes dont les temples ont été saccagés et détruits par de véritables commandos d’évangéliques.

Quant au catholicisme et au culte marial, terminons cette chronique par le récit des deux incidents ci-dessous.

Un télévangéliste, en 1995,  a un jour osé, au cours d’un de ses sermons télévisés,  jeter un coup de pied sur une réplique d’une statue de Notre Dame Aparecida ! L’émotion a été telle dans le pays qu’il a dû s’exiler en Afrique du Sud !

Le 25 avril 2012, un jeune fanatique « évangélique », a donné deux coups de marteau sur une réplique de cette statue de la même Notre Dame, dans une ville de l’État du Goiás ! Mal lui en a pris ! Il a failli être lynché par la foule. Arrêté par la police, il a été présenté à un juge et accusé de « crime contre le patrimoine public ».

 

Henricles. 4 novembre 2012

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

learn more 04/12/2013 12:31

Brazil is fast developing country withsecularism upholded as their common trait and something which they al are proud of.There are a lot of similartities that define thesepeople with Indians.

Supporter Sans Frontieres 17/01/2013 20:59

Salut,
Pour ceux qui veulent participer à la prochaine coupe du monde de football au Brésil pour supporter l’équipe de France, je vous invite à consulter le site http://www.supportersansfrontieres.com