Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique et culturel de henricles

Le blog politique et culturel de henricles

C'est le blog de quelqu'un qui n'appartient à aucun parti politique mais qui pense que le simple citoyen peut s'emparer des questions politiques économiques et de société pour proposer ses réflexions etdonner son avis C'est également un blog littéraire et culturel où je place divers récits et oeuvres qui me concernent et ont un intérêt. notamment des récits de voyage et des tableaux d'amies peintres

Les Vrais décideurs

 

Qui dirige la France ?

 

Apparemment,  c’est  lui, notre hyper président : il est sur tous les fronts, arbitre sur tous les sujets, met le Parquet de Paris à son service pour assouvir sa hargne contre De Villepin, impose  contre tout bon sens de maintenir le bouclier fiscal, décide souverainement de lancer un grand emprunt qui va encore alourdir une dette publique déjà insupportable, semble s’opposer personnellement à l’attribution d’une quatrième licence de téléphonie portable  qui chagrinerait son ami Bouygues.

 Il choisit lui-même de confier missions après missions à des personnalités de gauche affichant ainsi un mépris profond  pour les députés experts de sa majorité.

Dans les affaires internationales, il s’agite, prononce discours après discours pour laisser croire à son influence décisive, semble s’entendre à merveille avec Angela Merkel, adresse des remontrances fort peu diplomatiques aux Iraniens juste au moment où Barak Obama tente de sortir avec eux de cette logique d’affrontement qui peut mener à l’aventure !

 Et pourtant tout le monde sait ou devrait savoir que la France –donc son président !-  n’a pas de poids réel dans la géopolitique mondiale où seuls décident les Étas-Unis, la Chine, la Russie tandis que l’Europe demeure désespérément désunie.

Bref  Nicolas Sarkozy, président de la République, jouit à 100% de l’exercice solitaire du pouvoir, manifestement s’en délecte, en abuse, au point de  réduire tous les autres acteurs à un rôle secondaire. Et beaucoup de ses décisions d’aujourd’hui sont prises non pas en fonction de sa possible réélection qui prolongerait de 5 ans ses plaisirs et délices de monarque présidentiel !

Hélas tout cela n’est qu’apparence, écume et paillettes de pacotille,comme ce procès Clearstream dont un   haut magistrat écrit très justement dans le Monde du 2 octobre qu’il ressemble « aux jeux du cirque que donnait Jules César pour occuper le bon peuple. Les bouffons de la république distraient l’opinion »  

Alors qui dirige la France ? Derrière le verbe et l’omniprésence médiatique du président, se cachent les vrais décideurs !

Il y a longtemps que les puissants les plus puissants, les riches les plus riches, les privilégiés les plus privilégiés, n’avaient  eu tant le loisir de faire prendre à un président les mesures qu’ils souhaitaient voir prises !  On peut affirmer que sous les paillettes clinquantes de l’omni pouvoir présidentiel, se cache presque toujours l’influence décisive des lobbies des plus puissants qui ont l’oreille du palais présidentiel et de la majorité des députés.

-         Et voilà Henricles qui se prend pour un vieux communiste idéologue allez-vous penser ?

-          Tu charries Henricles, on t’a connu plus nuancé et moins caricatural et tu ne vas pas nous sortir des arguments dignes de l’Huma ou La Marseillaise ! Allons ! Reprends-toi et reviens à une argumentation sérieuse au lieu de tomber dans une caricature peu crédible !

-         Rassurez-vous, loin de moi l’idée de me faire le chantre de je ne sais quel système dirigiste et étatiste égalitariste qui crierait « sus  aux riches et aux patrons » !  Rassurez-vous je continue de penser que le débat politique  devrait demeurer plus civil, plus courtois et qu’un gouvernement de droite ne prend pas que des décisions mauvaises parce qu’il est de droite ! Et les gouvernements de gauche ont souvent pris des décisions catastrophiques et contraires à l’intérêt général ! Il me suffit par exemple de rappeler que le célèbre DSK que tout le monde encense est l’homme qui a soufflé à Jospin l’idée des 35 h. Or, pardonnez-moi, mais je suis convaincu profondément que les35 h imposées ont été une très mauvaise mesure et pour les hôpitaux et pour les PME et ont donc aggravé et le chômage et les difficultés des plus faibles ! Je rappelle aussi que c’est DSK dans le gouvernement Jospin qui a allégé, oui, allégé la fiscalité des « stocks options », ces paquets d’actions donnés aux  p.d.g. et cadres supérieurs qui leur permettent des plus values faramineuses !

Rassurez-vous, je ne pense pas qu’augmenter indéfiniment le nombre de fonctionnaires, et protéger  la bureaucratie soit le meilleur moyen de gouverner en faveur de la population !

Rassurez-vous –ou inquiétez-vous !-- je pense également qu’il faudrait agir en profondeur et simplifier notre législation étouffante pour encourager la création d’entreprise, l’innovation, la souplesse de gestion !  Et que des agences encadrées par des cahiers des charges précis, y compris de gestion sociale du personnel, pourraient souvent avantageusement remplacer des portions de services publics  bureaucratisés et peu efficients[1]

Cela dit je maintiens et confirme : aujourd’hui ce sont les lobbies patronaux et les lobbies des privilégiés qui décident : Nicolas Sarkozy n’est que le bras armé de ces gens-là qui veulent en finir avec ce qui gêne leur enrichissement. Ils veulent, tout en affirmant le contraire, abattre nos systèmes de protection sociale et l’État-providence mis en place au fil des années.

Vous connaissez le journal « les Échos » ? Un  très bon quotidien, très bien informé. Personne ne peut accuser un tel quotidien d’être de gauche ou anticapitaliste ! Au contraire, j’ai des amis de gauche scandalisés à l’idée que je puisse m’informer parfois par la lecture de ce journal porte-parole selon eux des « milieux d’affaires » comme on dit !

Vous connaissez donc ? Eh bien, c’est ce journal qui affirme que la loi des finances 2010 est à peu près le résultat du lobbying des milieux patronaux les plus puissants. C’est ce journal qui nous explique que les lobbies les plus en cour aujourd’hui, ceux qui influencent le plus les députés et l’exécutif, sont les associations patronales, les associations de commerçants en gros et les professions libérales !  Soyons précis : Lucie Robequain, journaliste au service économique générale des Echos, a publié le 30 septembre, je crois, un article intitulé

« Comment les milieux d’affaires ont pesé dans l’élaboration du projet de loi des Finances » !

  Je ne peux citer tout l’article et me contente de cet extrait ci-dessous.

« Très centré sur les entreprises, le projet de loi de Finances 2010 a fait l'objet d'un lobbying encore plus intense que les années précédentes. Au bilan chiffré, les organisations patronales ont collectivement arraché une victoire quasi historique : un gain de trésorerie d'au moins 10 milliards d'euros l'an prochain.

L'Association française des entreprises privées (Afep), qui érige son refus de communiquer en principe -  elle ne figure même pas dans l'annuaire - regroupe une centaine de grandes entreprises, dont la quasi-totalité du CAC 40. Elle semble de loin la mieux rodée dans cet exercice d'influence. »

Alors ? Communiste Henricles ? Caricatural ? Que non !

Il suffit d’ailleurs de rappeler quelques-unes des décisions en matière de fiscalité.

-         Le projet de loi des finances de  2010 prévoit une aggravation de 4 milliards d’intérêt qui seront payés par l’État. Vos impôts vont servir à payer de plus en plus d’intérêts aux « pauvres » qui prêtent de l’argent à l’État ! Vous prêtez, vous, à l’État ? Oui ? Tant mieux pour vous. Cela prouve que vous ne faites pas partie des plus modestes. Mais la majorité des gens, eux, lorsqu’ils épargnent un peu, se contentent de leur livret de caisse d’épargne !

-         Le bouclier fiscal est maintenu et malgré les demandes pressantes de députés de la majorité, le président refuse que soit exclu du bouclier la CSG et le RDS !

-         Les principales niches fiscales sont maintenues contrairement à d’autres demandes de députés de la majorité.

-         La taxe professionnelle a été supprimée selon les modalités  demandées par l’association des entreprises privées citées ci-dessus.

-         Par contre les indemnités d’accident du travail entreront dans le revenu imposable ! Merci pour les travailleurs, pour eux pas de « bouclier » et suppression de cette minuscule niche fiscale !

-         Pour la sécu, on se garde d’interdire les dépassements d’honoraires, qui écartent de plus en plus de gens des soins nécessaires, on se garde de chercher à sanctionner ces nombreux médecins qui refusent de soigner les bénéficiaires de la CMU, mais par contre, on augmente le forfait hospitalier et certains médicaments ne seront plus remboursés !

 

Arrêtons là ! C’est clair comme de l’eau de roche !

Qui décide ? Nicolas Sarkozy, ce personnage fasciné par la réussite financière, par l’argent, par le fric.

Non pas un homme d’État, comme nous en aurions besoin, mais seulement un politicien habile mais sous influence ! Et les lobbies décident à travers lui.

Vivement 2012 et l’alternance avec Ségolène Royal pour remettre le pouvoir dans la voie de l’intérêt général de l’ensemble des citoyens, plus seulement des plus privilégiés !

 

Henricles. 02 octobre 2009

 

 

 

 

 

 

 



[1]  Voir article suivant au sujet de France-télécom et des privatisations.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SLUSZNIS DANIELLE 05/10/2009 10:33


Entièrement d'accord sur tout............ sauf léger détail: les 35 heures, pas mauvaise loi, mais non appliquée dans des conditions satisfaisantes, et avec les mesures qui s'imposaient, mais c'est
un autre débat

Vivement que le roi soleil s'éteigne et avec lui toute cette constellation d'étoiles qui lui permettent de briller et de faire semblant d'etre le grand manitou.


henricles 05/10/2009 10:38


Merci de ce commentaire sympatique ! En effet, les 35 h c'est un autre débat !
Amitié


Schmid Marie-Françoise 03/10/2009 16:04


Le "petit facteur"...
Tout est dit!


Schmid Marie-Françoise 02/10/2009 22:34


Votre analyse est très juste: Sarkozy parle beaucoup, est souvent convaincant, mais ses belles paroles restent ...de belles paroles! Comme partout, ce sont les "lobbies" qui prennent le pouvoir, et
cela ne date pas d'hier.
Dans nos sociétés occidentales, la course aux profits, l'indifférence ,l'absence de fraternité, engendrent les dégâts qu'on observe-
Je n'ai pas beaucoup aimé que vous moquiez la Marseillaise ( née d'un enthousiasme juvénile, et nous sommes devenus si vieux... ), et l'Huma. L'application des idées communistes a été certes une
grande déception, mais lorsque j'écoute O. Besancenot, il y a comme un vent de fraîcheur, de franchise, et d'humanité (sans jeu de mot) qui souffle. Il n'est certes pas en mesure de devenir
Président, et ne le souhaite pas, mais ses paroles font du bien, au regard des discours de SuperSarko, ou de "socialistes" qui le sont si peu.
Ségolène... peut-être, ou Manuel Valls, ou un outsider, pourquoi pas? Rêvons un peu!


henricles 02/10/2009 22:50


Merci de votre appréciation si positive !
Quant à vos réticences sur mon appréciation de lapresse communiste, je les respecte.
Quant à moi je n'ai jamais accepté que les communistes n'aient pas fait leur mea culpa pour avoir soutenu les choses les pires du XX° siècle en terme de dictature sanguinaire et monstrueuse ! Leurs
regrets, lorsqu'il y en a eu, n'ont jamais été à la hauteur des crimes qu'ils ont niés cachés, commis par des gens qu'ils ont admirés encensés et donnés en exemple ! 
Qaunt au petit facteur, il est un homme politique qui a une influence certaine et devrait avoir compris qu'être seulement anticapitaliste est un peu court ! 
  


ariane lumen 02/10/2009 18:20


Je trouve votre article très juste. Ce Sarkozy est président parcequ'il avait de l'ambition. Mais il est tellement influençable. Parfois je trouve même qu'il a un côté social ce qui me laisse
toujours l'impression que de celui qui a parlé en dernier (avec lui) a raison. L'Europe serait son rêve caché, mais c'est une autre affaire. Interlectuellement il est trop court. Il n'est pas assez
patient. Qu'il prenne les plus intelligents à gauche je ne saurais le lui reprocher. Mais DSK pourrait aussi faire un président, sauf qu'il n'a pas ce côté voyou propre à Sarkozy. Néanmoin, moi qui
ne suis pas de droite: on aurait pu tomber bien pire!


henricles 02/10/2009 18:26


Merci de cette appréciaion sympathique !
Je ne pense pas que DSK serait un bon président : De par seshautes fonctions et sa personnalité il est beaucoup trop loin de lapopulation de base, des "petits et des sans grade". Il n'a qu'une
vision lointaine et abstraite des besoins du peuple.
Onpourrait toujours avoir pire : un lepéniste quelconque serait pire que le président actuel ! C'est sûr ! Cela dit on aurait aussi pu mieux tomber !
Merci encore infiniment de ce commentaire