Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique et culturel de henricles

Le blog politique et culturel de henricles

C'est le blog de quelqu'un qui n'appartient à aucun parti politique mais qui pense que le simple citoyen peut s'emparer des questions politiques économiques et de société pour proposer ses réflexions etdonner son avis C'est également un blog littéraire et culturel où je place divers récits et oeuvres qui me concernent et ont un intérêt. notamment des récits de voyage et des tableaux d'amies peintres

Sociétés humaines : des mâles dominateurs et prédateurs

On en finira peut-être un jour, mais le chemin demeure long et chaotique. Dans l’ensemble les femmes vivent encore sous la domination parfois brutale et toujours injustifiée de la partie mâle de l’humanité ! Les exemples sont légions.

Aussi est-il erroné et la marque d’une vue bornée de la réalité, d’accuser la religion musulmane ou ce que serait la culture des Arabes, d’être responsable de l’oppression des femmes, de leur sujétion aux désirs et besoins des hommes. « Vue bornée » ? Oui, exactement : le regard de ceux qui accusent l’Islam ou l’arabité, est myope et s’arrête à ce qu’ils voient ou croient voir à leur porte. N’ont-ils jamais su ce qui se passe dans le monde indien hindouiste ? Petites filles mariées à 9 ou 10 ans à un homme de quarante ans ou plus. Veuves méprisées obligées de s’offrir à leur beau-frère ou de s’enfermer dans des lieux qui leur sont réservés, vraies prisons de femmes ! Petits bébés filles auxquels on préfère les bébés garçons et qui n’iront pas à l’école, devront être au service de leurs frères et père et, si la nourriture est rare, auront faim puisque les mets seront servis en priorité aux garçons. L’Hindouisme n’a rien à voir pourtant avec l’Islam. Et le peuple indien, qu’il soit en Inde au Bangladesh ou au Pakistan n’est pas un peuple « arabe » ! Les viols collectifs sont hélas nombreux en Inde et les femmes ont de la peine à les faire dénoncer quand elles réussissent à surmonter la honte qui pèsent sur les victimes et rarement sur les auteurs de ces crimes.

Et sont-ils allés en Chine ? Lorsque les autorités communistes ont interdit aux familles d’avoir plus d’un enfant, combien de bébés filles n’ont-ils pas « disparu » dès la naissance de façon à tenter d’avoir ensuite le garçon tant désiré ? Combien de femmes autrefois soumises à la souffrance, au traumatisme d’être contraintes de se chausser de façon à empêcher leurs pieds de se développer normalement, chose qui n’a jamais été imposée aux hommes ! La société chinoise, à très grande majorité de tradition confucéenne, sans rapport ni avec l’Islam, ni avec les Arabes, est une société dominée par les mâles où les femmes sont considérées encore comme des êtres inférieurs. Entendez-vous souvent parler d’une dirigeante politique ou d’entreprise, à tous les niveaux, qui serait une femme chinoise ? Oui, il y a quelques rares exceptions : elles confirment la règle.

Sont-ils allés au Mexique ! Voilà le pays le plus catholique du monde avec le Brésil et dans ce pays, il y a une criminalité à laquelle on a donné un nom : le « féminicide » ! C’est un fléau dans certaines parties de ce pays très catholique !

« Tu es belle, désirable, tu m’as trompé ou tu ne veux pas de moi, tu me désobéis, tu ne travailles pas assez et oses protester, tu veux me quitter ? Simple : moi, l’homme, el hombre, je te cogne, je te tabasse et… tu vas en crever ! Je te tue ! »

Rappelez-vous l’époque des boat-people : des centaines de femmes, en Asie-du sud-est, enlevées, parquées dans des îles, nourries juste assez pour ne pas mourir et rester en vie, objet de plaisir pour leurs geôliers, violées de multiples fois par des hommes de Thaïlande, du Vietnam, de Malaisie ou de Chine. Et aujourd’hui, les passeurs qui tuent et violent peuvent être des Arabes, mais aussi des Africains noirs ou de je ne sais quelle origine : leur brutalité cynique et cruelle n’a vraiment rien à voir avec une quelconque religion !

Et inutile d’aller bien loin : vous le savez tous, en France, un jour sur trois une femme meurt sous les coups d’un homme, mari, ou amant le plus souvent. Et on ne sait pas combien sont battues qui échappent à ces statistiques parce qu’elles ont honte ou peur d’en parler !

Il serait salutaire d’arrêter de donner de pseudos explications « culturalistes » à des comportements dominateurs et brutaux des hommes qui sont hélas répandus quasiment partout. Et lorsque des hommes invoquent, et ce depuis des siècles, de prétendues prescriptions religieuses pour justifier la condition inférieure imposée aux femmes, ils ne font que prendre un prétexte : ils se servent de religion pour justifier leur volonté de domination, de possession, de jouissance tranquille du corps des femmes.

C’est vrai : il y a des sociétés où les femmes, ont réussi à obtenir une situation plus égalitaire que dans d’autres. C’est le résultat d’évolutions liées à de multiples facteurs, au premier rang desquels, la lutte des femmes elles-mêmes pour leurs droits. Le développement de l’instruction et du niveau de vie ont aussi joué un rôle pour expliquer des évolutions de cette marche vers l’égalité des femmes, différente selon les pays et régions du monde.

Mais attention : pas d’illusion ! Dans toutes les sociétés, il y a toujours le risque d’un retour en arrière. Les femmes doivent demeurer vigilantes même si, heureusement nombreux sont les hommes qui les considèrent comme des personnes égales à eux, en droit et en réalité.

Henricles. 16 février 2016

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M.F.Schmid 16/02/2016 22:27

Merci, merci, mille fois merci pour ces paroles si fortes et si sensibles.
Si peu d'hommes ont pris conscience de cette situation!

Henricles 17/02/2016 09:31

Merci à vous !